Vous vous êtes surement demandé à quoi correspondaient les montants que vous provisionniez pour payer les charges sociales. Ces montants correspondent à différentes catégories de cotisations sociales, que vous retrouverez en détails plus bas dans cet article.

En SELARL, l’assiette de vos cotisations change :

–          En entreprise individuelle, vous cotisez sur la totalité de vos revenus nets d’activité.  Vous cotisez donc même sur l’argent que vous conservez en trésorerie.

–          En SELARL, vous cotisez uniquement sur ce que vous choisissez de vous verser en rémunération. Ainsi, l’argent que vous ne vous versez pas, et garder en trésorerie, n’est pas soumis aux prélèvements sociaux.

Les taux de cotisations sont les suivants :

Maladie-maternité :

Pour les revenus inférieurs à 45.250€, taux progressif : entre 1,50 % et 6,50 %

Pour les revenus supérieurs à 45.250€, taux de 6,50 %

Allocations familiales :

Pour les revenus inférieurs à 45.250€ : 0 %

Pour les revenus compris entre 45.250€ et 57.590 €, taux progressif : entre 0 % et 3,10 %

Pour les revenus supérieurs à 57.590€ : 3,10 %

CSG-CRDS :

9,70 % (base = revenus + cotisations obligatoires)

Formation professionnelle :

Calculée sur la base de 41.136 € : 0,25 %

Retraite de base (collectée par la caisse d’assurance vieillesse des professions libérales qui fédère notamment les caisses retraites des professions médicales et paramédicales : CARMF, CARCDSF, CARPIMKO).

Jusqu’à 41.136 € : 8,23 %

Jusqu’à 202.620 € : 1,87 %

Retraite complémentaire :

CARMF : pour les médecins, il n’y a qu’une seule cotisation qui est une contribution proportionnelle annuelle s’élevant en 2020 à 9,8 % du revenu de l’avant-dernière année, dans la limite de 3,5 fois le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS), soit 143.976 € en 2020.

CARCDSF : pour les dentistes et les sages-femmes, il y a deux cotisations. Une cotisation forfaitaire de 26.940,40 € en 2020 (qui donne droit à 6 points) ; et une cotisation proportionnelle (10,65 % en 2020), prélevée sur la partie des revenus de 2019 située entre 0,85 et 5 fois le Plafond de la Sécurité sociale (PASS) soit entre 34 445,40 € et 202 620 € pour 2020. Elle donne droit à 1 point par tranche de 444 € de cotisation (en 2019).

CARPIMKO : pour les infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes, podologues et orthoptistes. Les cotisations retraite se composent d’une part forfaitaire de 1 648 € en 2020 et d’une part proportionnelle s’élevant à 3 % du revenu de l’avant-dernière année compris entre 25 246 € et 176 413 € en 2020. Pour les professionnels conventionnés, un régime supplémentaire se surajoute comme suit : une part forfaitaire de 591 € en 2020, dont les 2/3 sont pris en charge par l’Assurance maladie. Il reste donc 197 € en 2020 à payer par l’auxiliaire affilié. Une part proportionnelle de 0,40 % des revenus conventionnés de l’avant-dernière année, dans la limite de 5 fois le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS). L’Assurance maladie en prend 60 % à sa charge. Il reste donc 0,16 % à la charge de l’assuré.

Invalidité-décès :

CARMF : pour les médecins, de 631 € à 863 € selon les revenus.

CARCDSF : pour les dentistes et les sages-femmes, la cotisation forfaitaire est de 1.078 euros

CARPIMKO : pour les infirmiers, kinésithérapeutes, orthophonistes, podologues et orthoptistes, la cotisation forfaitaire est de 678euros.

En SELARL, l’argent que vous conservez en trésorerie n’est pas soumis aux prélèvements sociaux. N’hésitez pas à consulter notre article sur les avantages liés à la trésorerie de société en cliquant ici : Comment utiliser la trésorerie d’une SELARL.

Le principal avantage de la SELARL reste la séparation des patrimoines pour sécuriser votre activité. Un article traite notamment de ce point ici : Quels sont les avantages d’une SELARL ?
 
 
Sources utilisées pour l’article :
CARMF ( lien : http://www.carmf.fr/)
CARCDSF (lien : http://www.carcdsf.fr)
CARPIMKO (lien : https://www.carpimko.com)