La SELARL permet de bâtir une trésorerie solide. A l’inverse de celle d’une entreprise individuelle, la trésorerie d’une SELARL n’est soumise ni aux cotisations sociales, ni à l’impôt sur le revenu. En entreprise individuelle l’argent que vous mettez de côté est donc soumis à une imposition très élevée qui selon les tranches varie généralement entre 50 et 70%.

En d’autres termes, en entreprise individuelle vous perdez entre 50 et 70% de vos économies (charges sociales personnelles + CSG déductible + CSG non déductible ne figurant pas dans la 2035 + CRDS + impôt sur le revenu). La trésorerie de votre SELARL est quant à elle uniquement soumise à l’impôt sur les sociétés qui ne s’élève qu’à 15% jusqu’à 38.120 euros de bénéfice annuel (puis de 28% sur tout ce qui dépasse 38.120€, ce qui reste plus faible. Ce taux de 28% sera ramené à 25% dès le 1er janvier 2022).

Avoir de la trésorerie, c’est bien, mais à quoi cela sert et comment l’utiliser ?

1 Sécuriser vos revenus :

Pour commencer, la sécurité. En cas de coup dur, comme en cette période de coronavirus, certains voient leurs revenus largement réduits. Si vous aviez eu une SELARL avec de la trésorerie, vous auriez pu conserver vos revenus en vous payant comme avant, le temps de reprendre une activité normale. A l’inverse, en entreprise individuelle, vous êtes obligé de ponctionner votre épargne.

2 Réinvestir votre trésorerie pour améliorer votre patrimoine :

Les SELARL servant à l’exercice de professions réglementées, on ne peut pas faire tout ce que l’on veut avec. Mais il y a tout de même des moyens de réinvestir sa trésorerie. Avant tout, il faut savoir que :

  • une SELARL peut détenir des parts d’une SCI (société civile immobilière), les autres parts pouvant être détenues par vous mêmes, votre conjoint, vos enfants ou encore un ou plusieurs associés autres. Pour que cela soit possible, la SCI devra entre autre posséder un bien en relation avec l’activité professionnelle libérale (bureau, salle d’archivage, etc.), mais pourra à côté gérer d’autres biens immobiliers ;
  • Une SELARL peut prêter de l’argent à sa SCI sous forme d’apport en compte courant d’associé, à condition qu’elle y trouve un intérêt (par exemple, rajouter un intérêt lors du remboursement de l’apport en compta courant)

Exemple :

Dans cet exemple, partons de l’hypothèse où vous voudriez acheter un appartement d’une valeur de 200.000€ avec votre SCI :

1. Vous accumulez de l’argent sur le compte de la SELARL pendant 5 ans et avez mis de côté 100.000€ en trésorerie ;
2. Accompagné par des Avocats et/ou des Experts-comptables vous décidez de créer une SCI qui sera détenue en partie par la SELARL ;
3. Votre SELARL avance 80.000€ à votre SCI (et vous conservez 20.000€ de fond de roulement) ;
4. Avec cet apport, votre SCI peut assez facilement contracter un crédit de 120.000€ pour acheter l’appartement et le louer ;
5. Votre SCI peut percevoir un loyer versé par la SELARL correspondant à la valeur locative de l’espace mis à sa disposition dans le cadre professionnel, les autres espaces peuvent être loués à des tiers.

En devenant propriétaire à la fois de votre local et d’appartements à louer, votre SCI vous permet de développer votre patrimoine personnel et professionnel.

Pour plus d’informations sur la SELARL, vous pouvez consulter cet article : Qu’est-ce qu’une SELARL ? Si vous souhaitez avoir des informations relatives à la constitution d’une SELARL, nous vous recommandons l’article Comment passer en SELARL ?
La SELARL a également de nombreux autres avantages, dont vous pouvez prendre connaissance ici.